HYPNOSE

L’hypnose est un état modifié de conscience, que le psycho praticien peut utiliser seul ou en complément de la thérapie par la parole.

L’hypnose est un état neurologique naturel, entre la veille et le sommeil, dans lequel nous nous trouvons plusieurs fois par jour spontanément. Il s’agit d’un état dans lequel nous nous sentons ici et ailleurs à la fois. C’est une expérience très agréable.

Contrairement aux idées reçues, nous ne perdons pas le contrôle lorsque nous sommes en état d’hypnose. Il est impossible de nous faire faire des choses contre notre gré.

En générant un état neurologique plus sensible aux suggestions de l’hypnothérapeute, l’hypnose permet de consolider les changements et renforcer le travail psychique.

Elle est indiquée pour l’arrêt du tabac, les troubles du sommeil et le stress, les troubles du comportement alimentaire, les troubles psychosomatiques, la gestion de la douleur.

 

ARRÊTER DE FUMER

Le recul est suffisant à présent pour affirmer l’efficacité du sevrage tabagique par l’hypnose.

En agissant sur la dépendance psychologique, l’hypnose permet de neutraliser quasi totalement l’envie de cigarette. Ainsi, en sortant de la séance, il ne sera plus question de résister à la tentation de fumer, car celle-ci ne sera plus présente.

Toutefois, il est important de prendre en compte que l’hypnose peut renforcer la motivation, mais ne peut pas la créer.

L’arrêt du tabac grâce à l’hypnose marche donc uniquement si la ou les séances sont faites au bon moment, c’est-à-dire après avoir cheminé sur ce que l’arrêt du tabac va permettre de gagner (qualité de vie, souffle, finances…), mais aussi sur ce que cela va impliquer comme pertes (moment de détente agréable, association café-cigarette, association moments festifs-cigarette…).

Lorsque ce cheminement est engagé, et la motivation à arrêter présente, l’hypnose peut être proposée afin de permettre l’arrêt définitif de la cigarette.

Afin de garantir encore davantage l’efficacité du sevrage, en fonction de l’addiction à la nicotine, des substituts tels que les patchs peuvent être utiles pour neutraliser l’appel de nicotine du corps. L’hypnose agit en effet sur les aspects de dépendance psychologique, qui sont les plus tenaces, mais les substituts nicotiniques amènent une transition plus douce en ce qui concerne la dépendance physique.

 

 

 

 

GÉRER LA DOULEUR

 

L’utilisation de l’hypnose dans la gestion des crises douloureuses chroniques ou aigüe est de plus en plus répandue et son efficacité démontrée.

La perception de la douleur est extrêmement subjective, et dépend d’un très grand nombre de facteurs, autant physiologique que psychologique, et même sociaux. Ainsi, pour une même cause, chaque personne ressent la douleur « à sa façon ».

En travaillant sur les représentations de ce qui cause la douleur, sur sa description métaphorique, l’hypnose peut considérablement modifier le ressenti de celle-ci, voire l’annuler définitivement.

Plusieurs séances peuvent être nécessaires, renforcées si besoin par des séances d’auto-hypnose à domicile.

La consultation psychologique adulte permet d’entamer un processus de transformations personnelles, qui peut toucher un vaste champ de motifs de consultations.